background
Accueil Nous joindre English
Accueil Mots de Julie Comment éviter le gaspillage alimentaire du temps des Fêtes ?

Les mots de Julie

Comment éviter le gaspillage alimentaire du temps des Fêtes ?

Partager »
Comment éviter le gaspillage alimentaire du temps des Fêtes ?

Pourquoi autant de gaspillage ?

Saviez-vous que, chaque année, le tiers des 1,3 milliard de tonnes de nourriture produite dans le monde est gaspillé après production ? Cela correspond à 45 % des fruits et légumes, 35 % des poissons et fruits de mer, 30 % des céréales, 20 % des produits laitiers et 20 % de la viande qui sont littéralement jetés aux ordures. Comme le dit si bien David Suzuki : « Ces déchets alimentaires finissent dans les décharges, augmentent les émissions de méthane et contribuent de manière significative au changement climatique ».

Le gaspillage alimentaire est un problème de plus en plus alarmant, surtout dans les pays riches. Au Canada, les coûts de ce gaspillage sont passés de 27 milliards à 31 milliards de dollars entre 2010 et 2014. De 15 à 25 % des achats alimentaires finiraient chaque semaine à la poubelle. Selon certains écrits, on parle de 50 % ! Alors, pourquoi autant de gaspillage ? Est-ce parce que nous ne connaissons pas la valeur des aliments ? Parce que les aliments sont trop facilement accessibles ou pas assez dispendieux ? S’il fallait marcher 3 km pour acheter un brocoli et qu’il en coûtait 10 $ l’unité, il est fort à parier qu’il finirait moins souvent dans les vidanges ! En règle générale, ce qui coûte cher, ce n’est pas tant ce que l’on achète mais bien ce que l’on jette.

TRUCS POUR RÉDUIRE LE GASPILLAGE DURANT LES FÊTES

1. Bien calculer vos besoins. Ce n’est pas parce que le panier de clémentines est en spécial, qu’il faut en acheter deux ! Faites l’inventaire de votre cuisine avant de quitter pour le supermarché afin d’éviter d’acheter en double ou en triple, surtout si vous recevez la famille pour le réveillon. Cuisiner pour 10, 15 ou 30 personnes n’est pas chose commune… à moins d’être un chef ! Prenez donc le temps de bien calculer le rendement de vos recettes en fonction du nombre d’invités attendus.

2. Aménager intelligemment votre frigo. Tout comme vous faites le ménage de votre maison, faites le ménage de votre frigo une fois par semaine. Rangez à l’avant du frigo ce qui doit être mangé rapidement, en mettant bien à la vue les produits avec les dates de péremption les plus proches. N’oubliez pas ceci : avant d’être jetés, la plupart des aliments sont oubliés. Assurez-vous donc de bien gérer l’inventaire de votre réfrigérateur.

3. Réfrigérer les restes sans tarder. Les restants d'aliments périssables, comme la viande, le poisson, les pâtes, les produits laitiers et les légumes cuits, peuvent être réfrigérés ou congelés à la condition de ne pas avoir été laissés plus de deux heures à la température de la pièce. Sinon, gare aux intoxications alimentaires ! Or, pour consommer en toute sécurité vos surplus d’aliments, portez une attention à l’heure…surtout si vous préparez un repas sous la forme d’un buffet. D’ailleurs, évitez de mettre l’ensemble des mets prévus sur la table de service en même temps. Conservez quelques aliments au frigo et réalimenter la table au besoin. De cette façon, il y aura moins de risque de contaminer ou d’altérer la qualité des aliments en les laissant à la température ambiante trop longtemps. Notez que les restants réfrigérés peuvent généralement être consommés dans un délai de quatre jours. Inscrivez la date sur les surplus pour éviter de dépasser ce délai.

4. Congeler tout, ou presque. Une belle façon d’éviter de gaspiller de la nourriture fraîche consiste à la congeler. Sachez que les restants congelés doivent être consommés dans un délai de deux à quatre mois pour assurer leur qualité. Une fois sortis du congélateur, consommez-les dans un délai de quatre jours. Le plus important : ne réchauffez que ce dont vous avez besoin car les restants réchauffés et non consommés devront être jetés. À nouveau, c’est une question de sécurité alimentaire. Pour éviter les pertes, il s’avère intéressant de congeler vos aliments en petites portions voire même en portions individuelles.

Plusieurs aliments se congèlent alors qu’on l’ignore. C’est le cas des fromages. Votre beau plateau était trop généreux ? Qu’à cela ne tienne ! Pour congeler un surplus, enveloppez le fromage dans une pellicule plastique, rangez dans un sac conçu pour la congélation et retirez l’air. Idéalement, ne pas excéder une période de deux mois et préférablement, laissez dégeler le fromage au frigo. Si les saveurs restent intactes, la texture peut parfois en être altérée, surtout pour les pâtes molles comme le Brie et le camembert. Mieux vaut les cuisiner une fois décongelés, que de les consommer frais.

Aliments des Fêtes qui se congèlent bien :

  • Beurre salé : 1 an
  • Crème fraîche : 1 mois
  • Crème fouettée : 1-2 mois
  • Jambon : 1-2 mois
  • Gâteaux sans glaçage : 6 mois, et avec glaçage* : 3 mois. Les glaçages à base de crème au beurre se congèlent très bien contrairement aux glaçages à base de blancs d’œufs et de crème pâtissière.
  • Pâtés à la viande, quiches : 3 mois
  • Riz cuit : 6-8 mois
  • Sandwichs tout genres : 6 semaines
  • Soupes et potages : 2-3 mois
  • Tartes : 3 mois
  • Viande cuite, sans sauce : 2-3 mois
  • Volaille cuite, sans sauce (ex. : dinde) : 1 mois
  • Yogourt : 1 mois

Sachez que certains aliments perdent leur consistance après la décongélation. Veillez donc à ne pas congeler vos surplus de salades (ex. : chou), les pommes de terre bouillies, la mayonnaise, les desserts qui contiennent de la gélatine, une meringue ou un glaçage à base de blanc d’œufs ou de crème pâtissière.

Saviez-vous que la crème fouettée se congèle bien en portions individuelles? Christina Blais, la spécialiste de chimie alimentaire à l’émission Ricardo nous explique comment.

5. Bien utiliser les restants. Si vous avez beaucoup de restants, demandez à vos invités s’ils aimeraient repartir avec un « doggy bag ». Il est fort à parier que le surplus de ragoût de boulettes de grand-mère ou la tarte au sucre de tante Ginette prendra preneur ! Avec le reste des surplus, vous avez le choix de réfrigérer, congeler ou donner une seconde vie. Voici quelques idées pour utiliser à nouveau les surplus populaires des Fêtes :

  • Bûche de Noël, gâteaux, biscuits. Préparez de jolies bagatelles. Dans un plat de présentation en verre ou dans des coupes individuelles, faites des étages avec vos restants de pâtisseries coupés en morceaux, des fruits frais et de la crème fouettée. Une idée géniale de dessert pour recevoir de nouveaux invités, sans avoir à acheter un autre dessert.
  • Purée de pommes de terre. Voilà certainement le surplus le plus versatile ! Avec un restant de purée, vous pouvez préparer un pâté chinois, des croquettes (pommes de terre et thon), des galettes (pommes de terre et cheddar fort), un pâté au saumon, des muffins, des crêpes, des gaufres, etc.
  • Pain. Cuisinez des croûtons, du pain doré, un pouding au pain ou mieux encore, mangez-les avec une fondue au fromage. La fondue au fromage est LE repas par excellence pour récupérer les surplus de pains, de fromages, de légumes, de fruits, de charcuteries, de vin blanc ou de bières.
  • Sandwichs pas de croûte. Passez-les sous le gril à panini pour une version plus glam !
  • Restes de viande et légumes. Apprêtez vos restes de viande, de légumes ou de déchets de poisson en bouillons savoureux. Au goût, ajoutez-leur des herbes et des épices.

 

Une lecture pour Noël

Si vous avez à cœur votre santé et celle de l’environnement, je vous invite à vous faire cadeau du livre « Sauver la planète une bouchée à la fois », de mon collègue nutritionniste Bernard Lavallée, publié aux éditions La Presse. Une foule de trucs et de conseils pour que nos choix alimentaires quotidiens soient respectueux de l’environnement. Moins gaspiller, ça s’apprend !


 

Partager »
« Retour à la liste